Détails



Pour avancer vers la liberté : Éloge du renoncement

CONFÉRENCIERS : CATHERINE AUBIN

Pour sa cinquième édition, les Assises de la spiritualité se penchent sur la question du renoncement. Notre vie se constitue au gré de renoncements successifs, liés à la parentalité, au deuil, à une conversion, à un divorce, à la fin d’une amitié, à l’arrivée de la vieillesse, etc. Dans nos sociétés occidentales, qui valorisent une forme d’épanouissement personnel liée à la consommation et à la multiplication des expériences, le terme résonne de manière négative. Toutefois, tant la spiritualité chrétienne que d’autres traditions, religieuses ou non, font du renoncement une condition sine qua non d’une vie humaine authentique et libre. C’est sous ce regard, à la fois réaliste et positif sur le renoncement, que les Assises désirent lancer la réflexion.


Catherine Aubin

CATHERINE AUBIN

Dominicaine,Catherine Aubin est professeure de théologie à Rome et à Montréal. Elle collabore à Radio-Vatican Radio et anime de nombreuses retraites.

Sept maladies spirituelles, Novalis/Salvator, 2019
Prier avec son cœur la joie retrouvée, Salvator, 2017
Les saveurs de la prière, Salvator, 2016

Entrer dans le renoncement, c’est se laisser transformer pour découvrir son identité et son appel unique. Cependant, une question fondamentale est en jeu: à partir de quel lieu intérieur se décide le renoncement? Quel discernement est mis en œuvre pour renoncer et choisir un chemin de vie et de liberté?

* Auberge Maison Roy
1365, boul. René-Lévesque Ouest
Québec, QC G1S 1W9
418 527-3907 | aubergemaisonroy.com
* L’Arvidienne couette et café
820, Grande-Allée Ouest
Québec, QC G1S 1C4
418 682-2755 | arvidienne.com
* L’Hôtel Québec
3115, avenue des Hôtels
Québec, QC G1W 3Z6
418 658-5120 | hoteljaro.com
* Hôtel Quartier
2955, boul. Laurier
Québec, QC G1V 2M2
418 650-1616 | hotelquartier.com

Cette cinquième édition des Assises de la spiritualité a été réalisée grâce au partenariat des Assomptionnistes canadiens, du Montmartre de Québec, des éditeurs québécois Novalis et Médiaspaul, spécialistes en publications spirituelles.

Présence du livre
Une exposition-vente de livres des auteurs présents ainsi que sur les thématiques abordées sera à votre disposition tout au long des activités.

Quand :

13 et 14 septembre 2019


Lieu :

LE MONTMARTRE
Centre Culture et Foi
1669, chemin St-Louis
Québec (Québec) G1S 1G5
Tél: 514 278-3020 ou 1 800 668-2547


Conférence du Vendredi : 25$

Toute la session, conférence incluse :
Avec repas 130$
Sans repas 100$

Tarif étudiant, conférence incluse :
Avec repas 95$
Sans repas 70$

Vendredi 13 Septembre

Heures Activités
19h30CONFÉRENCE D’OUVERTURE SUR LE THÈME: Choisir. Discerner. Renoncer. Et entrer dans une vie pleine

Avec CATHERINE AUBIN
Dominicaine, Catherine Aubin est professeure de théologie à Rome et à Montréal. Elle collabore à Radio-Vatican Radio et anime de nombreuses retraites.

Sept maladies spirituelles, Novalis/Salvator, 2019


Prier avec son cœur la joie retrouvée, Salvator, 2017
Les saveurs de la prière, Salvator, 2016

Entrer dans le renoncement, c’est se laisser transformer pour découvrir son identité et son appel unique. Cependant, une question fondamentale est en jeu: à partir de quel lieu intérieur se décide le renoncement? Quel discernement est mis en œuvre pour renoncer et choisir un chemin de vie et de liberté?

Samedi 14 Septembre

Heures Activités
8h30ACCUEIL
9h15LANCEMENT DE LA JOURNÉE
9h30TABLE RONDE
Les différentes facettes du renoncement
Animation:Gilda Routy
Participants: Christine Angelard, Catherine Aubin,
Yvan Marcil et Michel Proulx
11h30TEMPS LIBRE
12h00DÎNER
13h15TÉMOIGNAGE DE NICOLE CROTEAU
De la dépossession au renoncement
13h45Cercles de discussion
Laisser être: santé et renoncement avec Christine Angelard et Jean-Pierre Routy
Les deuils, ces renoncements nécessaires avec Viviane Archambault
Temps de la vieillesse, temps du «jamais plus»? avec Joëlle Chabert
Peut-on renoncer à la liberté d’expression? avec Louis-Philippe Lampron
Renoncements dans la Bible avec Michel Proulx
L’aventure de la parentalité: que de renoncements! avec Valérie Roberge-Dion
15h30«RAPAILLAGE» ET CONCLUSION

Avec CHRISTINE ANGELARD ET JEAN-PIERRE ROUTY

Christine Angelard est naturopathe, auteure et conférencière. Jean-Pierre Routy est médecin au Service d’hématologie et d’immunodéficience au CUSUM.

 

Christine Angelard: La gratitude qui guérit, Édito, 2018 et Les essences-ciel pour le corps et l’âme, Bayard Canada, 2015

Jean-Pierre Routy: Ce que le sida a changé, Héliotrope, 2011

 

Les deux termes de l’atelier peuvent sembler antinomiques; en effet, selon le serment d’Hippocrate, le médecin, le thérapeute, se doit de tout faire pour préserver la santé de ses patients.

 

Cependant, la pratique de nos métiers nous conduit à prendre conscience d’une autre dimension, plus vaste, spirituelle, qui s’inscrit dans nos accompagnements thérapeutiques. Cette dimension nous enseigne différentes attitudes de renoncement, qui ouvrent des voies insoupçonnées. Il est des renoncements qui font grandir patients et thérapeutes et les font accéder à une conscience élargie du mystère de la vie.

Avec VIVIANE ARCHAMBAULT

Bachelière diplômée de l’UQTR, inspirée par les enseignements de Jean Monbourquette, Viviane Archambault accompagne des personnes endeuillées depuis vingt-cinq ans. Elle a animé plusieurs ateliers et donné de nombreuses conférences sur le sujet.

 Le deuil au fil des saisons, Novalis, 2017


Le deuil…  Un sujet que l’on aborde souvent avec beaucoup de résistance.  Cependant, il est possible de développer une vision positive de ce passage obligé…

Lorsqu’une perte importante se présente dans notre vie, celle-ci s’en trouve désorganisée et nous souffrons. Les blessures du cœur exigent des attentions et des soins, mais aussi du temps, beaucoup d’énergie, des connaissances et du soutien de la part de nos proches.

Le deuil a un début et une fin. Il faut le traverser en suivant des étapes précises. Telle une carte routière indiquant au voyageur la route à emprunter, cet atelier vous permettra de bien comprendre le chemin qui mène à la guérison.

Avec JOËLLE CHABERT

Après des études en géographie et en théologie, Joëlle Chabert devient journaliste. Elle œuvre d’abord dans le domaine de la presse jeunesse, puis dans celui de l’information sociale, et plus particulièrement du vieillissement. Retraitée, elle se consacre désormais à l’écriture de livres pour les enfants et pour les aînés.

Vieillir la paix au cœur,  Novalis, 2016

Lexique sympathique de l’Église, Novalis, 2012

Elles ont vu Jésus: les femmes de l’Évangile, Novalis, 2012

Le temps de la vieillesse fait vivre des petites morts. C’est le temps du «jamais plus.» On ne sera jamais plus celui ou celle qui grimpait si facilement au sommet des montagnes. Beaucoup ne pourront jamais plus prendre le volant. On perd des amis, un conjoint, etc.

Mais la vieillesse est aussi un temps de découvertes, de première fois hardies.

La première fois que l’on voyage si loin de chez soi ou encore que l’on découvre son propre pays, que l’on décide d’apprendre à dessiner ou à peindre. La première fois que l’on devient grands-parents.

La vieillesse est un temps pour découvrir que notre humanité est un mélange de force et de faiblesse, que notre grandeur n’est pas dans ce que nous accomplissons, mais dans la qualité de nos amitiés et de nos rencontres.

Avec LOUIS-PHILIPPE LAMPRON

Louis-Philippe Lampron est professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval.


Malgré leur importance fondamentale au sein des sociétés démocratiques, tous les droits et libertés de la personne peuvent être restreints au nom de «motifs supérieurs» Certaines de ces libertés, dont la liberté d'expression, peuvent même faire l'objet de renonciation, tacite ou expresse. Dans une société qui valorise beaucoup la prise de parole, nous examinerons ensemble les conditions qui permettent une telle renonciation et aux individus de faire valoir leur droit, ou l'opportunité, de «garder le silence».

Avec MICHEL PROULX

Michel Proulx est chanoine de l’ordre des Prémontrés et professeur à l’Institut de pastorale des Dominicains. Il est également titulaire de la Chaire J.-M. R. Tillard sur la vie religieuse.

Témoigner de Dieu aujourd’hui, Médiaspaul, 2017

À la recherche du bonheur, Novalis, 2015

À partir de récits bibliques tant de l’Ancien que du Nouveau Testament, nous explorerons comment nos ancêtres dans la foi se sont situés devant la réalité du renoncement. À quoi ont-ils renoncé? Dans quel but? Au-delà des pertes encourues, ces renoncements leur ont-ils été bénéfiques? Ont-ils été source de fécondité, de liberté? Qu’est-ce qui se dégage de l’expérience d’Abraham, de saint Paul, des Apôtres? Et qu’en est-il de ceux et celles qui n’ont pas renoncé? Quelles ont été les conséquences de leurs choix? 

Avec Marie-Claude Faucher

Formée en enseignement et en théologie, heureuse maman de trois grands enfants de 18, 16 et 14 ans, Marie-Claude a vite appris à vivre avec le renoncement en devenant veuve après 7 ans de mariage. Elle partage aujourd’hui son temps entre sa famille et son travail au Centre de formation chrétienne Agapê. Étudiante à la Maîtrise en Théologie à l’université Laval, elle réfléchit à l’impact de la parentalité sur la spiritualité chez l’adulte.

En devenant parent, la liste des renoncements s’allonge… Cet atelier permettra de prendre acte de ces petits et grands renoncements qui font partie de l’aventure parentale : Liberté d’action, loisirs personnels, insouciance, sommeil, productivité, opportunités/projets de carrière, etc. Ces bouleversements peuvent influencer notre perception identitaire, perturber nos relations, ébranler notre santé mentale, etc. Bref, rien de banal.

À partir de ce constat, des questions se posent : que peut-on mettre dans la balance pour faire contrepoids à ces renoncements? Quel est le positif qui peut émerger du fait même de renoncer? Et quel neuf peut s’installer dans l’espace rendu disponible?